Expérience et désespoir (Témoignage de Claire, France)

30 Mars 2021 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

Bonjour,

 

Je découvre malheureusement trop tard votre association, le mal est fait.J’ai effectué en janvier 2019 une première intervention chirurgicale avec le Docteur L.,   ORL et chirurgien de la face à Neuilly.

 

Cette opération avait pour but d’abaisser le nez pour résoudre un problème de béance labiale. Après osculation, l'ORL a diagnostiqué également une cloison nasale déviée. Jusqu’à ce jour, je n’avais jamais souffert de problème ORL. Mon dernier rhume remontait à près de 20 ans. Il en a également profité pour remodeler complètement le nez (ablation de la bosse).

 

J’eu la surprise de lire sur le compte- rendu qu’il avait réalisé sans m’en informer, une turbinectomie en plus de la cloison nasale et de la rhinoplastie.

Au cours de  l’année suivante, j’avais des gênes respiratoires mais également au niveau de la lèvre trop qui était trop descendue.

 

Nouvelle intervention en février 2020 pour remédier aux deux: Remontée de la lèvre supérieure en creusant l’arrête nasale pour la reculer et diminution des cornets au laser.

 

Après déméchage, j’ai eu une sensation atroce de nez vide avec impossibilité de respirer naturellement pendant environ 30 min avant que mon nez ne se rebouche partiellement par des croutes de sang.

 

Situation relativement stable et tolérable pendant un an (hormis le port du masque impossible) puis dégradation très importante la nuit (janvier 2021) : nez entièrement bouché d’une narine avec alternance suivant la position puis perte brutale de pression à l’inspiration et expiration de jour comme de nuit.

Insomnie +++= par suffocation. Depuis ces symptômes s’amplifient.

 

Je suis retournée le voir mais il cache la vérité en posant un faux diagnostic : rhinite allergique chronique. Il m’a prescrit un spray à la cortisone que je n’ai bien sûr pas pris.Je n’ai aucun des symptômes décrit pour ce type de maladie.

 

Je suis perdue, épuisée de fatigue. Je ne dors que par petite tranche d’1h30, pour un total de 3 à 5 heures par nuit.Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps comme ça.

 

En parcourant votre blog, je vois peu de solution. Y a-t-il des prothèses pour compenser au moins pendant la nuit ? Peu de médecin traite du problème.Je suis sur Paris. Merci de m’aider.

 

                                        Claire

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article