Traitement  ORL régénératifs: cellules souches, facteurs de croissance et tissu adipeux riche en cellules souches / Pr Linino Di Rienzo Businco (Italie)

22 Juillet 2020 , Rédigé par SNV Publié dans #Traitements

Traduction 

Traitement  ORL régénératifs: cellules souches, facteurs de croissance et tissu adipeux riche en cellules souches

  Catégorie: Revue de presse

Prof.Linino Di Rienzo Businco, oto-rhino-laryngologiste - Rome

Si nous voulions identifier l'origine qui a marqué le début de la révolution scientifique qui nous a aujourd'hui conduit à la possibilité de réaliser des greffes de tissus et de cellules, il faudrait remonter à la première greffe d'organe réalisée dans les années 1960. Un nouveau secteur de la médecine et de la chirurgie, comme l'évolution extrême de ces recherches, appelé médecine et chirurgie régénérative, se développe de plus en plus au cours des dernières années, gagnant un consensus et une attention croissants de la part des magazines spécialisés et des médias de masse. Jusqu'à il y a quelques mois, pour de nombreuses pathologies dégénératives, il n'y avait pas de possibilité de guérison (pathologies oculaires, neurologiques, dermatologiques, hématologiques, etc.), mais aujourd'hui grâce aux progrès continus de la recherche sur les cellules souches et leurs capacités régénératrices nous avons enfin atteint la porte ...

 

Un tournant qui pourrait changer le pronostic de diverses maladies invalidantes à fort impact social. La maculopathie dégénérative, par exemple, qui représente la première cause de cécité, a été traitée avec succès pour la première fois par l'injection de cellules souches dans le fond de l'œil; cette thérapie expérimentale a permis le remplacement des cellules malades, réparant les dommages à la rétine, sans provoquer d'effets secondaires.

Enfin, après de nombreuses années d'études, l'idée d'utiliser des cellules souches pour régénérer les tissus endommagés par la maladie, le vieillissement ou la chirurgie de démolition n'est plus un rêve impossible.

Les cellules souches embryonnaires, malgré les difficultés éthiques liées à leur récupération, sont extrêmement efficaces en ce qu'elles sont capables de donner naissance à l'ensemble des 220 types de cellules existant dans notre organisme. Leur potentiel de renouvellement et de régénération de nouveaux tissus est pratiquement infini. De nombreuses recherches sont en cours aux États-Unis, en Europe et en particulier en Italie (les écoles de Rome sont très actives à cet égard depuis des années) pour évaluer l'efficacité des thérapies par cellules souches dans le traitement de maladies telles que la maladie de Parkinson, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète , crise cardiaque, SLA et districts tête-cou.

En 2012, la grande importance et l'actualité du sujet ont été encore sanctionnées par l'attribution du prix Nobel de médecine à Jhon Gurdon et Shinya Yamanaka. Gurdon a montré il y a cinquante ans qu'une cellule mature peut aller dans le sens inverse et être reprogrammée, brisant ainsi un dogme de la biologie cellulaire, et Yamanaka a réussi en 2006 à réaliser ce chemin en arrière capable de transformer les cellules matures à leur état primitif. de tiges pluripotentes, prêtes à être redirigées pour se différencier en cellules hautement spécialisées telles que les cellules du système cardiaque ou nerveux.

Grâce aux possibilités modernes de la chirurgie régénérative avec des facteurs de croissance et des précurseurs de cellules souches mélangés à du tissu adipeux, obtenu en prélevant simplement du sang et de la graisse chez le même patient (autologue) correctement centrifugé et traité, il est déjà possible aujourd'hui de traiter de graves brûlures de 3ème degré, plaies difficiles, escarres, reconstructions mammaires après mastectomie, pathologies du squelette osseux facial, imperfections cutanées.

Dans le domaine de l'oto-rhino-laryngologie, dans notre expérience, les résultats les plus prometteurs et fonctionnellement efficaces ont été obtenus en rhinologie dans le traitement des résultats de démolition des chirurgies nasales antérieures (turbinectomies partielles ou totales, perforations de la cloison nasale) qui provoquent des syndromes obstructifs nasaux dus à une vidange excessive des cavités. rhinite croustillante nasale (syndrome du nez vide) et persistante et en otologie dans le traitement des perforations de la membrane tympanique (conséquences d'un traumatisme ou d'une otite perforante). Ces interventions de réparation des sites ORL se caractérisent par une très faible invasion avec un parcours postopératoire rapide (chirurgie d'un jour) et surtout par l'extrême sécurité due à l'absence d'effets secondaires. La pierre angulaire de cette chirurgie ORL régénérative est représentée par 3 éléments,

Les effets cliniques du PRP (Fig.1-4) sont résumés dans une biostimulation de:

  • proliferation cellulaire
  • processus bioréparatifs et régénératifs
  • angiogenèse et revascularisation tissulaire
  • prolifération des cellules mésenchymateuses
  • production de fibroblastes
  • production de collagène

 

La greffe du mélange régénératif de PRP (avec la libération de facteurs de croissance qui attirent les progéniteurs cellulaires et les stimulent à proliférer) mélangé avec des cellules souches du tissu adipeux dans le syndrome du nez vide est réalisée par voie endoscopique nasale avec des micro-aiguilles pour atteindre tous les sous-sites nasaux et les compartiments des cornets à réparer. La même technique endoscopique est utilisée dans le traitement des perforations de la cloison nasale à la différence que la substance régénératrice PRP est préparée sous la forme d'une membrane mince pour mieux combler la perte de substance de perforation et faciliter l'ancrage aux marges muqueuses perforées.

L'expérience clinique de ces dernières années avec la chirurgie ORL régénérative a montré au niveau nasal une grande efficacité dans les processus de régénération de la muqueuse et sa fonctionnalité avec activation de la prolifération cellulaire et gain de volume (reconstruction des cornets); au niveau otologique, la greffe et l'étanchéité des membranes tympaniques reconstruites ici ont également été observées avec d'excellents résultats cliniques et otofonctionnels (Fig. 5-7).

En conclusion, la chirurgie régénérative est également proposée dans le domaine ORL comme la possibilité la plus prometteuse pour la résolution mini-invasive de nombreux problèmes liés à la fonctionnalité défectueuse du nez et de l'oreille sans risque d'effets secondaires grâce à la capacité des nouveaux mélanges à reconstituer la forme et la fonction du zones anatomiques endommagées. 

 

LES IMAGES: ( Voir document original)

1. Gel de plaquettes connecté pour reconstituer les tissus endommagés ( Voir images l: phase 1, phase 2, phase3 : document original)

2. Phases d'action du PRP sur la lésion ultrastructurale ( Voir image: document original)

3. Préparation et cohérence du PRP

 

  • SÉCURITÉ POUR LE PATIENT, AUCUN RISQUE DE TRANSMISSION DE MALADIES INFECTIEUSES
  • PRODUIT AUTOLOGUE
  • SYSTÈME CERTIFIÉ FERMÉ / STÉRILE
  • PERFORMANCES REPRODUCTIVES DE HAUTE QUALITÉ
  • VOLUME DE PRP RÉGLABLE AUX DIFFÉRENTS BESOINS
  • EXCELLENTES POSSIBILITÉS DE MANIPULATION
  • OBTENU À PARTIR DE PETITES QUANTITÉS DE SANG ENTIER
  • HAUTE CONCENTRATION DE FACTEURS DE CROISSANCE, CYTOKINES ET PROTÉINES ACTIVES

 

  4. Caractéristiques du PRP (Voir images:document original).

  5. Perforation tympanique réparée après régénération avec tige(Voir images :document original).

  6. Résultats de l'ablation du cornet  inférieur d'une turbinectomie antérieure (avant). (Voir image :document original).

  7. Régénération du cornet après reconstruction endoscopique avec PRL (après).( Voir image:document original).

 

L'approche de Sidero


«Le but de SIDERO Onlus est de donner une impulsion particulière à la diffusion de méthodes diagnostiques et chirurgicales et de thérapies médicales capables de réduire l'impact traumatique sur le patient, surtout s'il est enfant, et de limiter ses souffrances.
Nous souhaitons encourager la multiplication des possibilités pour les patients de profiter de ces méthodes mini-invasives et pour que les professionnels soient informés et formés à leur sujet ».

Prof. Lino Di Rienzo Businco

 

BIBLIOGRAPHIE  DE REFERENCE:

1)     Cervelli V, Lucarini L, Spallone D, Palla L, Colicchia GM,  Gentile P, De Angelis B. Use of platelet-rich plasma and hyaluronic acid in the loss of subsance with bone exposure. Adv Skin Wound Care 2011; 24: 176-81

2)     Di Rienzo Businco L. Sinuplastica dilatativa e preservazione e ricostruzione delle strutture nella chirurgia miniinvasiva delle rinosinusiti. In Atti 7° corso teorico-pratico sulla rinite allergica e patologie associate, S.Teatro, Complesso monumentale S.Spirito in Saxia, Roma aprile 2012

3)     Gentile P, Orlandi A, Scioli MG, Di Pasquali C, Bocchini I, Cervelli V. Concise review: adipose-derived stromal vascular fraction cells and platelet-rich plasma: basic and clinical implications for tissue engineering therapies in regenerative surgery. Stem Cells Transl Med 2012;1: 230-6

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article