Témoignage de Daniel V( France)

24 Avril 2020 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

 

                                                                                                                                           21 avril 2020                                                                              Bonjour à tous,                                                                                                                            
Le 30 septembre 2016, j'avais raconté mon histoire sur ce site(voir témoignage de Daniel, Belgique).Il me paraît important de donner mon avis et de faire un point sur les suites de ma radiofréquence pratiquée en janvier 2015, il y a maintenant cinq ans.Voici ma conclusion, elle m' appartient mais je tenais à la partager, elle pourra redonner un  peu d'espoir à ceux qui souffrent du Syndrome du nez vide même si j'ai conscience que chaque cas de SNV est différent puisque la gravité des séquelles dépend du nombre d'actes chirurgicaux et gestes endonasals invasifs pratiqués sur une même personne.   

Je considère que les actes pratiqués par les ORL en vue "de faire de la place dans le nez afin  de mieux respirer", comme ils disent, sont des gestes sans la moindre maîtrise sur les suites. Je compare ces gestes: radiofréquence ou autres pratiques et chirurgies à des  actes de "mise à feu volontaire d une forêt,(forêt peuplée de bactéries, muqueuse, cornets, vaisseaux, nerfs, micro cils, etc)".Cet incendie provoqué volontairement sera dévastateur par la suite et dépourvu de moyens, de pratiques pour l'arrêter .La corporation ORL se retrouvera impuissante, elle freinera tout au plus, la progression des dégâts mais aucun ORL n' en aura la maîtrise.

Si par moment, le feu s'amenuisera soulignant une trève , une acalmie , il sera  toujours présent  et reprendra de plus belle jusqu'à ce qu'il finisse par s'éteindre seul, provoquant  toutefois sur son passage ,des dégâts irréparables.La force, la teneur de ce brasier volontaire sera d' autant plus dévastatrice que les gestes incontrôlés endonasals, auront été et provoqueront douleurs, saignements, croûtes, obstruction nasale, insomnies, apnées, fatigue, déprimes, infections.

Je suis passé par tous ces stades et il m'a fallut cinq ans pour que "cet incendie, ce  brasier  qui vous consume,  s'éteigne".Avec le temps, sans avoir fait aucune chirurgie ou geste sur mes cornets depuis cette radiofréquence, je constate que l'intensité de mes symptômes et douleurs liés au Syndrome du nez vide, se sont atténués, même si certaines séquelles demeurent puisque je dors avec une  CPAP et que j'ai perdu une grande partie de mon odorat. Peut être que mon environnement , je vis à  la campagne, à l'abris de la pollution des villes, a également favorisé cette amélioration, peut être que que le corps s'est adapté aussi  , je ne sais pas, toujours est - il qu'à ce jour, je vais mieux mais ce n'est que mon cas , mon expérience... 


                                                                                            Daniel V

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article