Lettre /témoignage de Christine P. (France)

7 Janvier 2020 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

   

Néoules, le 2 janvier 2020

                                                         Ma chère Françoise,

               Afin de remédier à une obstruction nasale un peu récidivante, un médecin généraliste m'avait prescrit du Déturgylone et de l'Aturgyl. Au bout de quelque temps, il m'a conseillé d'aller voir un ORL, les vasoconstricteurs étant dangereux. Je me suis donc exécutée.

                      J'ai pris rendez-vous avec le Dr G., ORL à l'hôpital St Musse à Toulon. J'avais un scanner qui datait de deux ans avec moi. Il m'a dit tout de suite qu'il fallait opérer, que mon nez ne se déboucherait jamais, que c'était une petite intervention banale... (J'ai d'autres problèmes de santé assez importants qui sont indiqués sur le compte- rendu de consultation  du Pr C. que je vous ai adressé). Après une brève discussion de mise en confiance (de sa part), j'ai accepté l'opération en me disant: " c'est un spécialiste, il sait ce qu'il fait".Je l'avais bien sur informé de mes autres problèmes de santé et du fait que j'avais assez de souffrances comme ça sans qu'il en rajoute...

SEPTOPLASTIE, MEATOTOMIE, TURBINOPLASTIE BILATERALE INFERIEURE (29/06/ 2017) 

             J'ai été opéré le 29 juin 2017 et un mois après, les symptômes suivants sont apparus:toux, infections, malaises, perte du goût que je n'ai jamais retrouvé depuis cette chirurgie. Mon généraliste, le Docteur M., une femme formidable m'a soignée et a tenté de joindre l' ORL , elle n'a jamais pu l'avoir, sa secrétaire faisait  barrière". Il m'a fallu trois mois pour avoir enfin un rendez-vous.

                 Il m'a pratiquement mise à la porte en me disant que "son opération avait été bien faite, que ce n'était pas une route mais une autoroute qu'il avait fait".Quand je lui ai signifié que j'avais perdu le goût, il m'a répondu que "c'était la première fois de sa carrière qu'il entendait une énormité pareille ( entre autre) et que c'était vraiment une histoire de fou!".

                   J'ai des symptômes similaires aux victimes du syndrome du nez vide comme les  maux de tête, la  sécheresse nasale et oculaire, les brûlures nasales et douleurs faciales, la toux, le bourdonnement dans les oreilles, une impossibilité à me moucher et  lavage nasal   avec mouchage  la tête en bas puisque  le mucus est bloqué etc.

                   Le compte-rendu  opératoire de cet ORL est faux, il indique avoir enlevé" 40% de chaque cornet" , ce qui est déjà répréhensible car on sait qu'on ne doit  pas en enlever plus de 20% des cornets,  mais en plus, cet ORL a pratiqué une méatotomie  qui n'était pas prévue et ne m'a proposé aucun traitement médical avant la chirurgie.Suite cette opération , j'ai fait des infections à staphylocoque etc , avec croûtes purulentes ... 

                 Je pense finalement que mon problème à la base , était simplement  allergique, car il correspond à un changement de lieu, je suis venue  vivre  en pleine campagne où il y a beaucoup de pollens etc.. 

                  En tous cas, je suis agréablement surprise et heureuse de savoir que vous êtes là et je me sens moins seule.Personne sait ce que sont les cornets, ni la turbinectomie. Même mes proches ne s'intéressent pas à tout ça, ça ne se voit pas...

                  J'ai 68 ans et je sais que je ne vivrai pas encore 20 ans, heureusement, mais j'espère qu'il y aura des solutions pour les plus jeunes. Je souhaite juste que ces opérations nasales soient interdites et ce qui serait bien, c'est que les responsables soient condamnés à payer les réparations.

                  Merci à vous pour toutes vos actions, je ferai ce qu'il me sera possible de faire dans mon état.Je sais que ma lettre est trop longue, mais elle est trop courte comparée aux souffrances infligées par ces ORL...

                                                Bien à vous, Christine P.

 

NB:  Compte- rendu du Professeur L.C. de Nice ( 27/05/2019):

"A l'examen endoscopique, on retrouve des séquelles d'une turbinectomie inférieure avec du coté droit, une réduction turbinale supérieure à 80%, un peu plus marquée du coté gauche(....)Au total, il existe cette pathologie sans doute aggravée par une réduction turbinale peut être un peu trop importante.(...)Je lui ai expliqué que si celle - ci (cure thermale) n'était pas suffisante, il conviendrait de redonner du volume à ses cornets inférieurs en réalisant dans un premier temps des injections d'acide hyaluronique complétées en fonction de ces résultats (...)d'une reconstruction turbinale par mise en place d'une greffe cartilagineuse sous ses  cornets inférieurs(....)".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 15/03/2020 18:34

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

Lilirose 10/01/2020 13:22

Bonjour madame
Ou en êtes vous dans vos soins avec le docteur castillo ?
Bien cordialement
M b

Françoise 10/05/2020 11:23

Bonjour Lilirose,
Aux dernières infos, ce 10 mai 2020 , Christine n'a pas revu le Pr Castillo depuis .

Coralie 08/01/2020 17:11

Bonjour Christine,
Avez vous pu être prise en charge par le Professeur L.C de Nice depuis votre témoignage?

Françoise 10/05/2020 11:16

Bonjour Coralie,
Christine n'a pas revu le Professeur Castillo pour l'instant ayant d'autres problèmes de santé à gérer en plus.