L'ethmoïdectomie radicale, une chirurgie endonasale dangereuse et à hauts risques

25 Septembre 2019 , Rédigé par SNV Publié dans #Risques


Enregistrement audio ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Ethmoïdectomie bilatérale radicale avec turbinectomie moyenne radicale et sinus frontaux bouchés

NB: L'ethmoïdectomie radicale bilatérale:une chirurgie endonasale mutilante, source de complications multiples, pratiquée en France pour de simple nez bouché, pour des polyposes nasales. Quand elle est pratiquée en France, les ORL qui ne font pas partie de l'école conservatrice, pour des facilités d'accès à l'ethmoïde, pratiquent en même temps, une turbinectomie moyenne radicale, une ablation totale des cornets moyens, source après de syndrome du nez vide et de complications (sténose) frontales, sous prétexte que les cornets moyens sont inutiles, stupidité absolue puisque de nombreuses études affirment que le Syndrome du nez vide  se développe après turbinectomie inférieure radicale et /ou moyenne. Dans cet enregistrement d'une victime SNV avec une ORL de l'école conservatrice,  elle dit  qu'elle pratique l'ethmoïdectomie radicale seulement en cas de CANCER DES SINUS puisque le pronostic vital est engagé...L'article suivant " syndrome du nerf ethmoïdal"montre l'importance du cornet moyen...

Traduction:
 
Article
Novembre  1949

SYNDROME DU NERF ETHMOIDAL ANTERIEURDouleur et mal de têteréféréspar la paroi nasale latérale

Arch Otolaryngol. 1949; 50 (5): 640 à 646. doi: 10.1001 / archotol.1949.00700010654011 
 

Le syndrome du nerf ethmoïdal ANTERIEUR est un nom suggéré pour une série de symptômes résultant d'une irritation des branches terminales du nerf ethmoïdal antérieur. Les douleurs évoquées résultant de ce nerf sont principalement du type sinusal mais peuvent également prendre la forme de maux de tête, parfois de migraine. L’éphédrine appliquée à la fissure ethmoïdale antérieure et / ou au cornet moyen a rencontré un succès considérable dans le traitement de la douleur et des maux de tête de cette origine. En avril 1947, les deux nerfs ethmoïdaux antérieurs ont été sectionnés dans un cas particulièrement têtu. La patiente n'avait pas pu continuer son travail, mais depuis l'opération, elle a été réhabilitée. Un effort sera fait pour appliquer les découvertes physiologiques récentes lors du compte rendu de l'évolution clinique dans ce cas.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article