Témoignage de Christophe S. (France)

24 Mai 2019 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

Je souffre d'obstruction nasale(rhinite hypertrophique) depuis maintenant dix ans malgré plusieurs opérations endonasales et gestes sur mes cornets. J'ai consulté depuis, plusieurs ORL à Paris, dont le Dr B., dernièrement, qui m'a proposé une septième intervention sur mes cornets prétextant que les effets de la radiofréquence réalisée en 2012, s'estompent avec le temps...


2010 / 2013:Lasers, septoplastie, méatotomie, turbinoplastie( radiofréquence):


Il y a eu une première séance de laser par le Dr K. sans résultat puis j'ai consulté le Dr BL. qui après avoir essayé tous les traitements possibles entre autre recherche d'allergie, m'a fait une seconde séance de laser inefficace du côté gauche. Il m'a alors proposé une turbinectomie partielle des cornets inférieurs que j'ai refusée au dernier moment.Le Dr Bl. ne voulant plus m'opérer, m'a adréssé au Dr L. qui a pratiqué trois actes chirurgicaux en une fois:

 

- Septoplastie pour redresser ma cloison nasale un peu déviée.

- Méatotomie pour luxation du cornet moyen et ouverture du méat moyen et retrait d'un polype.

-Turbinoplastie des cornets inférieurs à la pince bipolaire( radiofréquence).

 

Résultat: Trois actes chirurgicaux  inutiles, sans aucune amélioration de mes symptômes....
 


2014: Turbinoplastie des 2 têtes des cornets inférieurs:

 

Je consulte un nouvel ORL, après plusieurs traitements inefficaces, le Dr F. me propose une turbinoplastie des 2 têtes des cornets inférieurs, que j'accepte en désespoir de cause mais là encore, aucun résultat. Il m'adresse au Pr H. à l'Hôpital Lariboisière qui est contre toute intervention et pour cause....

 

 

Le Dr B. m'a prescrit du Rhinomaxil (corticoïdes) qui me permet effectivement de mieux dormir mais j'ai peur que ce traitement aggrave mon état. Dans le doute, je ne l' utilise que de façon exceptionnelle.Vos conseils sont précieux pour moi, il y en a certains que j'appliquais déjà:lavages de nez avant d'aller au lit, ouvrir les fenêtres le soir pour aérer, ce qui me permet de mieux respirer, humidification des pièces de vie)et d'autres qui sont nouveaux à expérimenter, comme pratiquer une activité physique, surélever la tête de lit ou faire une cure thermale.


En ce qui concerne les examens que vous mentionnez, je les ai déja fait :

La rhinomanométrie faite à l'hôpital Henri Mondor , concluait à "une obstruction nasale avec suspicion de rhinite vasomotrice et de phénomène collapsique en décubitus à gauche au niveau de la valve".La polysomnographie, a détécté des apnées du sommeil justifiant un traitement par aide respiratoire (VPC) pour dormir, traitement que j'ai abandonné car je n'arrivai pas à respirer avec....

 

Ces interventions ont aggravé mon état de santé. Avant ces opérations, j'avais juste le nez bouché, cela me gênait, mais ça n'altérait pas vraiment ma qualité de vie. Aujourd'hui mes symptômes sont un vrai handicap: difficultés pour respirer, maux de tête et fatigue permanente car je dors mal. Ces symptômes me rendent malheureux.Depuis, je souffre de dépression. J'ai beaucoup de mal à continuer à travailler et bien sur, je n'ai plus non plus, de vie affective.

 

Malgré mes symptômes, les examens réalisés en cas de syndrome du nez vide et traitement , aucun de ces ORL n'a évoqué un Syndrome du nez vide suite à ces gestes irréversibles mutilants et inutiles sur mes cornets inférieurs ...

 

                                                                                    Christophe S.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article