Témoignage de Stephen S. (Royaume-Uni)

17 Mars 2019 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

        

                                  

Je m'appelle Stephen S. , j'ai trente huit ans et je vis au Royaume Uni.Je tenais à témoigner pour montrer qu'il existe des victimes du Syndrome du nez vide dans le monde entier, voici mon témoignage rédigé en français.

 

2009:

 

Je souffrais d'allergie et d'obstruction nasale, ce qui était inconfortable puisque je ne pouvais pas respirer par le nez.Mon médecin m'avait prescrit des sprays nasaux décongestionnants qui n'ont été d'aucune utilité.Je n'ai jamais souffert d'inflammation du nez.

 

13/09/2010: Turbinectomie inférieure bilatérale, septoplastie, adenoïdectomie et diathermie sous muqueuse

 

Après quatre semaines de traitement inefficace, je suis allé consulter un ORL d' Emersons Green à Bristol, recommandé par mon médecin traitant. L'ORL m'a diagnostiqué une hypertrophie des cornets inférieurs avec déviation septale et m'a proposé une turbinectomie inférieure bilatérale avec septoplastie, adénoïdectomie et diathermie sous muqueuse. Il a insisté pour m'opérer.

 

J'ai accepté l'opération, je n'avais jamais entendu parlé des cornets, ni des risques liés à la turbinectomie. L' ORL ne m'a jamais parlé des risques encourus, ni du Syndrome du Nez Vide.

Je ne lui ai posé aucune question, je lui faisais confiance. Sur le consentement éclairé et le protocole opératoire: aucune référence non plus au Syndrome du nez vide.

 

Si j'en avais été informé, je n'aurai jamais accepté cette opération mutilante aux symptômes dévastateurs ( asphyxie, suffocation, sensation de nez vide /obstruction nasale paradoxale, insomnie, sommeil non réparateur, fatigue et douleurs chroniques).

 

Un ORL mercantile, sans scrupule, au bistouri facile, qui a pratiqué quatre actes chirurgicaux en une fois. Une opération inutile, aux séquelles irréversibles, aux motif opératoires injustifiés, qui a aggravé mon état de santé initial.

 

16/03/2019:

 

Cela fait maintenant neuf ans que je vis avec le Syndrome du nez vide. Depuis cette opération, je n'ai jamais eu une bonne journée et ne suis jamais bien. La sensation de suffocation que je ressens m'a conduit deux fois à l'hôpital, il y a deux ans et l'année dernière, j'ai du appeler l'ambulance ... Ce chirurgien a ruiné ma vie.

 

Depuis 2010, j'ai consulté quatre ORL et six médecins qui n'ont pas pu m'aider.Ils m'ont prescrit des antidépresseurs et comprimés pour dormir qui ne me soulagent pas.La seule façon d'aller mieux et de faire disparaître ces symptômes, est de trouver un traitement pour le Syndrome du nez vide.Les comprimés, quant à eux, ne servent à rien.

 

 

 

                                                                                              Stephen W.S.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article