Rôle de la chirurgie endonasale dans l 'augmentation des risques d'anxiété et de dépression -Dr Joseph Mercola

6 Janvier 2019 , Rédigé par SNV Publié dans #Risques

Traduction:

 

Comment la chirurgie endonasale de routine accentue les risques de dépression et de suicide?Dr. Joseph Mercola / 20 décembre 2018

 

Un bref aperçu:

 

-Les gens qui souffrent du Syndrome du nez vide (ENS), ont l'impression d'étouffer et ne sont plus capables de respirer correctement.

-Le Syndrome du nez vide devient une complication de plus en plus reconnue de la chirurgie endonasale, survenant dans 20% des cas, après une technique connue sous le nom de résection des cornets.

-Les cornets sont impliqués dans un nombre de processus régulant la respiration, les enlever ou les réduire, peut détruire des nerfs importants qui sont connectés au cerveau.

-Le Syndrome du nez vide est une affection débilitante qui rend souvent la vie quotidienne difficile, impliquant des symptômes psychologiques significatifs incluant l'anxiété, la dépression et le suicide.

 

Imaginez que vous vous étouffez à chaque minute de la journée.Peu importe la quantité d'air que vous inspirez, vous avez toujours l'impression d'en manquer.C'est ce que vivent les personnes souffrant du Syndrome du nez vide (ENS), une complication de la chirurgie endonasale.

 

Malgré cette condition misérable, pour un certain nombre de personnes, cette pathologie reste controversée.Certains ORL considèrent que ces symptômes sont uniquement psychologiques.  Cependant, le Syndrome du nez vide,qui apparaît dans 20% des cas après une chirurgie de cornets, est en augmentation. Sans traitement curatif connu, la maladie est grave et ne laisse aucun répit aux malades, même la nuit, pendant leur sommeil si bien qu'ils décrivent cette condition comme une "vie pire que la mort" - et beaucoup se sont suicidés.

 

Quel type de chirurgie endonasale peut entraîner un Syndrome du nez vide?

 

Les personnes, qui ont un septum dévié, peuvent souffrir d'obstruction nasale et d'infections chroniques des sinus. Dans ce cas, leur médecin leurs recommande une septoplastie et une réduction de cornets pour faciliter l'ouverture du passage nasal. Une septoplastie vise à redresser un septum nasal tordu ou dévié(cloison qui sépare les deux côtés du nez).

 

Une réduction de cornet ou turbinectomie (parfois également recommandée pour l'apnée du sommeil) vise à réduire ou à enlever les cornets (structures osseuses incurvées dans le nez), qui augmentent de volume, en cas d' allergies ou d'inflammation des sinus.C'est cette perte de tissu qui fait que certaines personnes ont l'impression de ne pas pouvoir respirer malgré des cavités nasales bien ouvertes.

 

Chaque coté de votre nez contient trois cornets (inférieur, moyen et supérieur). Le cornet inférieur est celui qui est le plus souvent réduit ou enlevé, les médecins peuvent utiliser différentes techniques de réduction allant de la cautérisation à la radiofréquence. La quantité de cornets retirés, varie selon le cas et le médecin, certains retirant un tiers et d'autres, un peu plus.


C'est une technique banale. Aux États-Unis, on estime à 600 000, le nombre de personnes qui subissent chaque année une opération des sinus, y compris une septoplastie, une turbinectomie et autres interventions.Selon les pratiques, la réduction de cornet est «la chirurgie la plus courante en rhinologie». Dans de nombreux cas, l'intervention fonctionne, permettant aux patients de respirer plus facilement, mais certains patients développent après,l e Syndrome du nez vide, cet état douloureux et angoissant.

 

9 symptômes caractéristiques du Syndrome du nez vide dont vous devez avoir conscience:

 

Le symptôme principal est un sentiment d'obstruction nasale ou sensation de suffocation, de difficulté à respirer ou d' essoufflement. Ces personnes ont l'impression d'avoir un "nez vide", les symptômes peuvent se développer immédiatement ou après plusieurs mois ou années, après la chirurgie.

 

Sensation de débit d'air excessif

Manque de sensation d'écoulement nasal

Hypersensibilité à l'air froid

Hyperventilation

Migraine

Douleurs nasales

Sécheresse nasale

Difficulté à s'endormir

Fatigue

 

 

 

Les symptômes physiques engendrent une pathologie invalidante qui rend souvent la vie quotidienne difficile, avec des symptômes psychologiques significatifs.Ainsi, l'anxiété et la dépression sont fréquentes comme le montre cette étude sur des personnes souffrant d' ENS, qui ont connu une baisse de 62 % de leur productivité au travail et de 65 % dans toutes leurs activités quotidiennes.

C'est ce que décrit Barbara Schmidt dans le Huffington Post, qui vit dans un état constant d'anxiété, après avoir développée le Syndrome du nez vide vers l'âge de vingt ans, suite à une chirurgie endonasale banale pour une banale sinusite chronique.

"Immédiatement après ma chirurgie, j'ai eu l'impression de manquer d'air en respirant et en parlant, ce qui rendait mes activités quotidiennes épuisantes. Je devais tout simplement faire un gros effort pour parler.Pendant longtemps, je reprenais mon souffle, après avoir dit cinq ou six mots ...Même si je respirais et que je prenais de l'oxygène, mon cerveau n'en était plus conscient. Il m' alertait que mon corps étouffait, provoquant une réaction incessante de combat / fuite…Mon cerveau, percevant la suffocation, me réveillait toutes les nuits, ce qui générait des cauchemars».

Quelles sont les causes de l' ENS?

 

Les cornets sont impliqués dans un certain nombre de processus qui régulent votre respiration. Ils réchauffent l'air froid que vous inhalez, ils ont une fonction érectile qui régule le débit d'air de votre nez, contrôlant la quantité de chaleur ou d'humidité perdue, en expirant.

 

"La physiopathologie reste incertaine, " les chercheurs ont écrit ,dans les annales européennes ORL, qu' «un trouble provoqué par une perméabilité nasale excessive affectant les récepteurs neurosensitifs et les fonctions d'humidification et de conditionnement de l'air inhalé, serait en cause, soupçonnant une implication neuropsychologique.

 

De même, dans la revue d'allergie et d'asthme, les rapports actuels expliquent que «la pathogénèse de l' ENS est mal connue même si l'on soupçonne que les changements anatomiques conduisant aux altérations dans l'environnement local, la perturbation du refroidissement de la muqueuse et des mécanismes neurosensoriels soient fortement impliqués".

 

Ce qui est paradoxal car théoriquement, en réduisant le volume des cornets pour élargir les voies nasales, logiquement, on devrait mieux respirer.Une étude, qui a comparé l'aérodynamisme du nez avant et après la chirurgie endonasale, a révélé une réduction de 53% de la résistance à l'écoulement ainsi qu'une "redistribution radicale des écoulements nasaux,ainsi qu' un nez plus sec et froid dans les cas postopératoires".

 

Alors pourquoi le Syndrome du nez vide ne se développent que chez certaines personnes?

 

Des hypothèses soulignent que le climat pourrait être un facteur déterminant.On rapporte moins de cas de SNV chez les personnes,qui ont subi une turbinectomie et qui vivent dans des endroits plus chauds et humides.D'autres hypothèses suggèrent que ce serait  l'altération des nerfs sensoriels dans la zone chirurgicale, ne se régénérant plus correctement ou peut être les techniques chirurgicales endommageant certain nerfs,qui  seraient en cause.

 

Il est également probable que la façon dont le flux d''air circule dans le nez, joue également un rôle dans l'apparition de l' ENS, à tel point que des chercheurs du Centre Medical Wexner, Université de l'Ohio, ont conçu des modèles réalisés en 3D, préventifs avant la chirurgie.Grâce à un modèle conçu par ordinateur, ils peuvent simuler la quantité de tissus à retirer pour déterminer son incidence sur le flux d'air, ce qui pourrait aider les chirurgiens à être mieux préparés avant la chirurgie.

 

Existe-t-il des traitements pour l' ENS?

 

La prévention est de loin la meilleure des stratégies pour éviter l' ENS. C'est pour cette raison que si vous envisagez une chirurgie endonasale, vous devriez évaluer soigneusement les avantages et risques, avant de prendre une décision et si toutefois, vous êtes opéré, assurez-vous que les techniques chirurgicales les plus conservatrices sont utilisées.

 

"Finalement, la prévention de cette complication redoutée, par des techniques de conservation des cornets, est essentielle,» écrivaient les scientifiques dans The Current Allergy and Asthma Reports .

 

Cela étant dit, si vous ou quelqu'un que vous aimez, après avoir subi une chirurgie endonasale, se bat contre l' ENS, il existe quelques traitements utiles, reposant sur "l'humidification de la muqueuse nasale par irrigations et émollients " ainsi que la chirurgie de reconstruction des cornets par implants.

 

Une étude, au moins, a constaté que le traitement chirurgical de l' ENS a amélioré la dépression et l'anxiété ainsi que d'autres symptômes.Cependant, il reste encore beaucoup à apprendre sur les types d'implants à utiliser et l'endroit où ils sont placés et voir ceux qui fonctionnent le mieux.

"Des études récentes ont révélé que la chirurgie pouvait entraîner une amélioration clinique chez les patients ENS, mais qu'elle ne garantissait pas l'amélioration de l'état chez tous les patients et que les preuves disponibles étaient insuffisantes pour favoriser un matériau d'implant particulier", selon une étude publiée dans le Journal of International. Recherche médicale."

 

Dans certains cas, les personnes souffrant du  Syndrome du nez vide peuvent également bénéficier d'un traitement individuel  pour traiter les symptômes,comme l'hyperventilation, qui peut être améliorée par la rééducation respiratoire. Dans le cas de Schmidt, elle a recherché un traitement holistique utilisant l'Ayurveda, des modifications de régime, le yoga, la méditation et une respiration consciente, ainsi que l’atténuation du stress et en accordant une attention particulière à la température et à l’humidité de son environnement.

 

En outre, elle a reçu des injections de plasma et de cellules souches riches en plaquettes par le biais du Dr Subinoy Das, PDG et directeur médical de l’ U.S. Institute for Advanced Sinus Care and Research, destiné à stimuler la croissance de nouveaux nerfs et vaisseaux sanguins et à remodeler les tissus des cornets. Selon l ' U.S. Institute for Advanced Sinus Care and Research, ces traitements ont eu un taux d’amélioration supérieur à 75 %.

 

Alternatives à la chirurgie pour sinusite et apnée du sommeil

 

L' ENS est iatrogène, c’est-à-dire, provoqué par un traitement médical, une chirurgie de diagnostic ou un médecin. Cela signifie qu'il est totalement évitable en refusant  toute chirurgie endonasale. Si vous souffrez des symptômes liés à un septum dévié, une sinusite chronique, les remèdes naturels suivants peuvent vous aider.

 

Buvez des liquides chauds — Boire du thé chaud, du bouillon ou de la soupe peut aider à soulager les voies nasales congestionnées.

Respirer la vapeur — Inhaler la vapeur ,aide à réduire l'inflammation de vos tissus nasaux, ce qui permet à votre respiration de redevenir normale.

Rester — Boire beaucoup d'eau peut aider à réduire la pression dans vos sinus, ce qui diminue l'inflammation dans le nez.

Utilisez une compresse La chaleur d'une compresse chaude peut aider à soulager la douleur et l'inflammation des sinus.

 

Si vous envisagez une chirurgie du cornet due à l'apnée du sommeil, vous avez également  des traitements non chirurgicaux, notamment la pression positive continue (PPC), un type spécial de masque de sommeil qui rétablit mécaniquement votre respiration en utilisant la pression atmosphérique pour ouvrir les voies respiratoires. Les autres options de traitement potentielles comprennent:


Méthode de respiration Buteyko - Nommée en l'honneur du médecin russe qui l'a développée, la technique de Buteyko peut être utilisée pour remédier aux problèmes de santé causés par une mauvaise respiration, notamment l'apnée du sommeil.


Thérapie myofonctionnelle orofaciale - La thérapie myofonctionnelle implique la rééducation neuromusculaire ou le "repatterning" de vos muscles de la bouche et du visage. Il comprend des exercices du visage et de la langue et des techniques de modification du comportement visant à améliorer la position de la langue et à améliorer la respiration, la mastication et la déglutition. Les postures appropriées pour la tête et le cou sont également abordées.


Appareil buccal - Si votre apnée du sommeil légère à modérée est liée à des problèmes de mâchoire ou de langue, des dentistes spécialement formés peuvent concevoir un appareil buccal personnalisé, similaire à un protège-dents, que vous pourrez porter pendant votre sommeil pour vous aider à bien respirer.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article