Traitement du SNV, Professeur Vickers (Australie)

9 Juin 2018 , Rédigé par SNV Publié dans #Traitements


Traduction

 

 

DIGITAL JOURNAL

 

Communiqué de presse : Olympus Stell Cells Pty Ltd offre maintenant des cellules souches pour les symptômes du Syndrome du nez vide

 

 

Olympus

 

La clinique médicale et centre de recherche Olympus Stem Cells Pty Ltd , basée à Sydney Olympic Park, NSW, Australie, sont heureux d'annoncer la fourniture de services médicaux liés à l'utilisation des cellules souches pour les symptômes du Syndrome du nez vide.Ce trouble a été décrit pour la première fois par la Clinic Mayo qui peut se développer à la suite d'une chirurgie des sinus, d'une réduction des cornets ou d'une chirurgie septale. Le patient décrit ses symptômes comme une incapacité à respirer par le nez.

 

Cet état est une condition douloureuse et pénible, caractérisé par un trouble des nerfs sensoriels du nez et de la muqueuse interne.Le processus de la maladie affecte la division maxillaire des nerfs crâniens du trijumeau. L'utilisation des cellules souches vise à rétablir une voie neurale normale.Pour plus de détail, consultez le site: http://www.olympussstemcells.com.au

 

Le directeur d'Olympus Stem Cells,professeur agrégé, Russel Vickers a publié de nombreux articles sur l'utilisation des cellules souches dans la douleur faciale neuropathique. Il conduit actuellement un traitement clinique des patients présentant les symptômes du « Syndrome du nez vide ». La condition peut suivre la chirurgie nasale et a été décrite par la Clinic Mayo des Etats -Unis.

 

Le Professeur Vickers déclare : « Le traitement par cellules souches est un moyen très efficace de soulager la douleur et l'inconfort des personnes souffrant de diverses affections telles que la SEP, la douleur faciale neuropathique ou le Syndrome du nez vide.Nous nous sommes efforcés d'offrir à nos patients des traitements sûrs et efficaces ainsi que des soins spécialisés ».

 

Olympus met l'accent sur la recherche et le développement en travaillant sans relâche pour faire progresser les traitements par cellules souches partout dans le monde, publié à l'échelle internationale dans des revues scientifiques et médicales évaluées par des pairs. Notre laboratoire possède certains des meilleurs équipements de biotechnologie à la pointe de la technologie en Australie.

 

Les cellules souches sont extraites de la graisse de la paroi abdominale après un mini traitement de liposuccion.

La technique est réalisée sous anesthésie locale et les cellules souches sont extraites après l'aspiration de 20-40 cc de graisse.

 

Les cellules et la fraction vasculaire stromale sont ensuite injectées dans les nerfs touchés de la tête et du cou. Pour le Syndrome du nez vide, les nerfs visés sont la division maxillaire du nerf trijumeau.

 

Olympus Stem Cells est la seule entreprise à entreprendre ce traitement novateur en Australie et dans la région Asie-Pacifique. La chirurgie est seulement un séjour de jour. Pour plus d'informations sur le séjour et la clinique, consulter :

http://www.olympushealthgroup.com.au

 

Les récentes publications de recherche du professeur Vickers sur les cellules souches et la douleur faciale sont nombreuses.Ces publications comprennent la cartographie du cerveau humain, le journal endodontique australien, le traitement capillaire et la transplantation, le journal des neurosciences, le diagnostic de la douleur dentaire et orofaciale, le Journal de la Société australienne des chimistes cosmétiques, la revue du Royal Australian College of General Praticiens), le journal ouvert de la dentisterie et de la médecine orale et le Journal of Pain Research .Pour plus d'informations sur le travail, consulter : http://www.clinicalstemcells.com

 

Contact Cellules souches d'Olympus Pty Ltd:

Professeur Russel Vickers

+61 4277 11 888

director@clinicalstemcells.com

Centre de cellules souches d'Olympus,Sydney

Olympic Park, 5 Australia Avenue, Sydney

Olympic Park, NSW, Australie

1332157023512487

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article