Témoignage de Serge Z. (France)

17 Décembre 2017 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages


A l'âge de huit ans :

L'ORL de l'Hôpital des Enfants Malades a aggravé ma sinusite par des ponctions dans mes sinus maxillaires, plus des injections de péniciline dans les sinus et par voie générale.

Il a prétendu que j'avais un germe résistant à tous les antibiotiques sans essayer d'autres antibiotiques, ni faire d'examen bactériologique des sécrétions nasales, ni faire de test de sensibilité à tous les antibiotiques...
 

En septembre 1968 :

 

A l'âge de dix neuf ans, ce même docteur m'a aggravé à l'extrême ma sinusite frontale, par des lavages de PROETZ, (plus des injections de chloramphénicol dans les sinus, plus des aérosols de chloramphénicol et de bactérhinophage).

 

Ce dernier m'a cautérisé les cornets de la narine gauche provoquant le syndrome du nez vide.

 

Ce docteur est l'auteur d'un livre publié aux éditions Maloine (1959) sur la sinusite et son traitement dans lequel, il prétendait guérir la sinusite sans opération. A cause de lui, je souffre en permanence de sinusite frontale aggravée, provoquant des céphalées extrêmement violentes.

 


En 1984 :

 

Mon infection des sinus m'a provoqué une rectocolite hémorragique (maladie inflammatoire chronique de l'intestin) nécessitant une colectomie totale (ablation du colon), par trois opérations à l'hôpital Saint Antoine.

 


Depuis 2006 :

 

Je suis classé en invalidité en catégorie II par la C.P.A.M.

 


Serge Z.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article