SNV : Nouveau traitement - Pr La Rosa (Bologne /Italie)

26 Novembre 2017 , Rédigé par SNV Publié dans #Traitements

Traduction :

 

Syndrome du nez vide: nouveau traitement disponible

Clinique privée de Villalba

 

 

16 novembre 2017

 

La pathologie « Syndrome du Nez Vide (SNV) » ou « Nez vide Syndrome (ENS) » a été décrite, il y a plus de 20 ans, par une équipe de médecins de la clinique Mayo, pour les patients ayant subi une turbinectomie : résection chirurgicale des cornets inférieurs ou moyens (formations charnues qui humidifient, réchauffent et purifient l'air inspiré).

Aujourd'hui, après des années, cette maladie reste encore « mal » connue, pourtant sa propagation est en constante augmentation. Le Pr Rosario La Rosa, spécialiste ORL à la clinique privée Villalba de Bologne, a développé un protocole de diagnostic thérapeutique innovant, unique en son genre pour le traitement de cette maladie.

Le Pr La Rosa explique : « L'excision chirurgicale des cornets change la dynamique correcte du flux d'air qui ne peut pas se régénérer, alentissant et réduisant la stimulation des récepteurs olfactifs.

Cette situation conduit à l'apparition d'une sensation paradoxale d'obstruction nasale, de difficulté à respirer car le système nerveux central interprète un débit d'air insuffisant comme un sentiment d'étouffement.
La nature chronique des symptômes a un impact significatif sur la qualité de vie du patient car elle entraîne également des problèmes de concentration, d'anxiété et de dépression ».


Le traitement est basé sur :

 

  • L'examen cytologique

 

  • L'analyse anatomopathologique de la muqueuse nasale affectée

 

  • L'étude bactériologique Tomographie informatisée(TAC) avec autre résolution du nez et des sinus paranasaux

 

A la fin du protocole, une endoscopie est réalisée avec clichés photographiques dont les données sont soumises à un calcul informatisé à l'aide d'un logiciel spécifique, spécialement conçu pour l'étude de l'aérodynamique nasal, développé par le Pr La Rosa, lui même.

Le Pr. La Rosa poursuit : « Ce système d'analyse, appelé S.N.I.F.F (simulation pour prévision interne du débit nasal) a été conçu pour simuler le flux d'air ventilatoire nasal. Le logiciel permet de générer pour chaque patient, un modèle tridimensionnel mettant en évidence à travers des échelles de couleurs, des zones où les flux montrent des situations critiques et suggère où intervenir pour rétablir les conditions de normalités.

Ce qui permet également une simulation virtuelle de l'opération avant son exécution, afin de déterminer à l'avance l'efficacité clinique de la stratégie chirurgicale reconstructive choisie pour chaque patient.Il ne faut pas oublier que le traitement de ce syndrome est particulièrement difficile puisque la majorité des patients ont déjà subi d'autres interventions sans succès et déplorent souvent une aggravation de leurs symptômes. ».

La chirurgie est donc la seule possibilité offerte au rhinologue pour rétablir l'équilibre fonctionnel au sein des fosses nasales et de redonner de la sérénité au patients atteints du syndrome du nez vide.

 

Dans la cavité nasale, la présence d'une structure tourbillonnaire normale est indispensable pour assurer que le flux d'air a suffisamment d'énergie pour atteindre les voies respiratoires hautes. Le principe sur lequel l'intervention est de rétablir les résistances dans les cavités nasales inspiratoires autant que possible semblable à la situation antérieure de turbinectomie, en utilisant la technique d'autogreffe de cartilage de conque élastique.

 

« L'innovation par le logiciel-dit le Pr La Rosa- consiste en la préparation de la greffe de structure : taille, longueur, épaisseur et de l'emplacement de l'implant sont déterminées en fonction des proportions calculées par le système qui, à travers des images tridimensionnelles CT, affiche les zones de la cavités nasale sur lesquelles il est nécessaire d'intervenir.Cette stratégie chirurgicale est basée sur le choix d'utiliser un matériel biologique autologue, plus adapté à l'enracinement et à la stabilisation, à l'exclusion des matériaux non biologiques ou hétérologues ».

 

« Le traitement fournit une réduction de chaque cavité nasale permettant au patient de retrouver une résistance à la respiration physiologique, ce qui permet une véritable sensation de passage d'air, une réduction progressive et une disparition des symptômes ».

 

Cette procédure s'est avérée valide et résolutive dans le traitement des patients atteints de SNV. La technologie SNIFF est une avancée dans la résolution des problèmes pré et post-opératoires. Les patients, oubliant les troubles les plus oppressants, trouvent sérénité et repos, retrouvant ainsi une vie normale.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delles 25/02/2020 09:04

Bonjour je souffre du syndrome du nez vide. C'est un véritable calvaire depuis deux ans je suis en arrêt incapable de travailler en tant qu'assistante maternelle. Ma vie est un enfer. Hello me please. Merci