Témoignage de Sam (France) victime du SNV

6 Octobre 2017 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages


J’ai subi deux opérations endonasales pour un problème de rhinite allergique à la base, J'avais pratiquement rien avant et je croquais la vie à pleines dents, j’ai fait confiance comme beaucoup de victimes à un chirurgien orl qui a ruiné ma vie et m'a rendu infirme.J’ai maintenant de graves problèmes respiratoires Je témoigne aujourd'hui afin de prévenir les personnes de la dangerosité de ces chirurgies mutilantes.

 

Ce chirurgien m’avait promis que l'opération me changerait la vie, il m'a opéré sans m'avoir fait passer avant de tests d' allergie et autres examens. J'ai juste fait un scanner sans gravité qui notait la présence "d'un discret épaississement muqueux".

 

Le 4 juillet 2016, je me suis fait opéré d'une rhinoseptoplastie, d'une ethmoïdoctomie totale, d'une méatotomie moyenne, avec turbinoplastie inférieure par radiofréquence. Le chirurgien m’a enlevé mes cornets moyens sans mon consentement et sans le mentionner dans le rapport opératoire.

 

J’ai saigné pendant plus d’un mois, après le retrait des plaques, j’ai senti tout de suite que ça n'allait pas. Ma respiration est devenue bizarre, depuis je ne dors plus beaucoup, insomnie, écoulements collants post nasal m’étouffent sans interruption, je n’arrive plus à me moucher. Fatigue, douleur nasales et sinusiennes continuelles.

 

Je suis retourné voir le chirurgien pour avoir des explications, celui-ci me disait que tout était normal que c'était les synéchies (accolement de 2 tissus /séquelles post-opératoires ) qui étaient responsables de mes symptômes. Je l'ai cru car je lui faisais confiance.

 

J'ai consulté en même temps un autre orl qui m'a fait le même diagnostic et m’a envoyé chez un pneumologue, afin d’effectuer plusieurs tests dont une polygraphie (examen du sommeil) qui révélera trente cinq apnées du sommeil. Le pneumologue me confirma que mon problème était orl.

 

Plus les jours passaient, plus mon état se dégradait rapidement. J’ai essayé d’oublier temps bien que mal en partant quelques mois à là montagne. J'ai fait deux cures thermales, sans résultat. La seule chose qui me fait du bien, c'est le hammam.

 

Cinq mois plus tard, mon état s'est encore dégradé. Je suis rentré à Paris et je suis retourné voir l'orl qui avait l’air embêté (dixième visite), lui expliquant que j'allais de plus en plus mal. Il me prescrivit du rhinomaxil et des lavages en me certifiant que tout allait rentrer dans l’ordre.

 

J'ai consulté entre temps cinq orls sur Paris m' affirmant que tout était normal et m'ont tous dit sans exception ,de retourner voir le chirurgien qui m'avait opéré et de plus revenir les voir. J'ai alors pris rendez-vous avec mon généraliste en lui expliquant mes souffrances depuis cette opération. Celui-ci m'a fait passer un scanner des sinus qui révéla une sinusite chronique des sinus ethmoidaux et frontaux, une turbinectomie moyenne totale, quelques fractures des os propres du nez.

Le radiologue s'est exclamé : "Qui vous a fait ça?" je lui ai répondu :"mon chirurgien".

Et la je tombe de haut, je vais sur internet et je tape des mots clé : turbinectomie, turbinoplastie et tombe sur les témoignages des victimes SNV, dont le votre, Françoise, j'ai fait le rapprochement avec le Syndrome du Nez Vide.

 

Je retourne voir le chirurgien avec le scanner et lui demande des explications, je lui dis : "Pourquoi vous m’avez fait ça ? Je vous avait fait confiance et vous avez détruit ma vie." Il me répond : "Le Syndrome du Nez Vide n’existe plus, c’était dans les années 1970 à 1980. Selon lui , il est impossible de développer un SNV avec une turbinectomie moyenne et une radiofréquence.

 

Il m’affirme que mon problème est du aux synéchies. deux : dans la narine droite et une : à gauche. Il me programme une opération un mois plus tard pour sectionner les synéchies turbinoseptales et me dit que tout va rentrer dans l’ordre après l’opération. Je lui fais confiance.

 

Le 24 avril 2017, je subis une seconde opération : résultat catastrophique, je reste cinq heures en salle de réveil, j’ai une grosse hémorragie, l’artère sephalo palatine a été touchée pendant l’opération. L'infirmière a du appelé à plusieurs reprises le chirurgien qui avait quitté la clinique, l’informant qu'il devait revenir en urgenceLe chirurgien est revenu le soir à vingt heures.

 

Je subis une seconde anesthésie pour coagulation bilatérale de l’artère sphénopalatine. Les suite opératoires sont encore "dix fois pire "après. Depuis, j’ai de forte douleurs frontales, je ne peux pratiquement plus me lever, j'ai des vertiges, une toux chronique qui m’étouffe même quand je respire par la bouche, une soif extrême que je n’avais pas avant, je n’arrive plus à respirer par le nez ,ni à dormirDes examens sanguins confirmeront que mon taux d’hémoglobine a baissé de 5 points.

 

J'ai appris ultérieurement après avoir reçu mon compte- rendu que le chirurgien orl a fait sans mon consentement, une reprise d'ethmoïdoctomie, sphnénodotomie, méatotomie inférieure bilatérale.

 

Depuis mon état continue à se dégrader. Je ne sors plus de chez moi, je ne vois plus personne, je suis l’ombre de moi-même. Il y a des fois où je pris pour ne plus vivre tellement la souffrance est insupportable.

 

Sam

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Françoise 08/11/2017 07:33

Bonjour Bayart, lu avec attention votre commentaire, voulez svp me contacter Vias le mail contact sur le site, je pourrais vs communiquer des infos importantes, et vous évitez le pire ...De tt coeur av vous

Bayart 07/11/2017 22:18

Bonjour Karim, je suis choquée.. je viens de faire ma deuxieme intervention en un mois pour une sinusotomie ethmoido-maxillaire droite + sphenoidotomie suivie un mois apres d'une sinuscopie (ce lundi 6 nov 2017) où le chirurgien pendant l'opération a du sectionner au laser une synéchie... affectivement avant tout cela j'avais TOUT mes sinus droit bouché. Il m'a dit qu'il n'ya pas de choix d'opérer sinon c'est la méningithe et il y a avaient plein de polypes infectieux... aprés l'opération tout s'est déroulé normalement.. puis je suis retombé malade aprés 3 semaines et j'ai eu cette deuxieme intervention qui était pour "nettoyer les croute et faire un traitement à la cortisone..".Je me suis réveillé et on m'a dit que j'avais une plaque dans le nez à cause d'une synéchie..et il m'a dit que ma muqueuse était anormalement allergique et que mon coté gauche présentait lui aussi un environnement polypeux... Pour faire tout cela je suis passé par l'Institut français du Nez et des Sinus, et donc par le chirurgien Gilles Ayoun. Quel est le votre? Aujourd'hui je suis en manque d'explications.. je vais revenir vers lui car je suis sencé le voir que dans 3 semaines pour retirer la plaque.. mais je n'en peux plus car je n'arrive pas à bien dormir depuis maintenant 4 semaines et là il me rajoute 3 à 4 semaines voir plus aprés avoir enlever la plaque... enfin bon Karim fais bien attention à cet état dépressif, essaye de te faire aider psychologiquement aussi , d'aprés ce site tu peux : http://www.institut-nez.fr/syndrome-du-nez-vide-c25.html Courage...

Karim 08/11/2017 15:32

bonjour bayart, j’ai lu avec attention votre témoignages et je suis de tout cœur avec vous. Méfiez vous du dr G. Ayoun, plusieurs personnes de l’association on eu recours a ces services et l’on payé très chère, donc faite très attention. Pour ma part j’ai étais opéré par le dr Pascal BOU... au 41 bd Henri 4 paris.
Avez vous subit une turbinectomie? Turbinoplastie? Le syndrome du nez vide peut apparaître immédiatement ou plusieurs mois après une intervention sur les cornets nasaux. Dans votre cas il est trop tôt pour le dire. Vous pouvez prendre contact avec Françoise la présidente de l’association pour qu’elle vous communique des informations.
Courage à vous

Françoise 07/10/2017 10:14

De tout coeur avec vous Karim, cet ORL devrait être condamné ..... deux questions se posent ici :Comment un ORL peut il pratiquer de telles mutilations en 2016, aller dire, je cité les propos de votre témoignage:que le Syndrome du nez vide , c'était ds les années 70 et 80 et que ça n'existe pas après une turbinectomie moyenne radicale...",pour justifier ses actes barbares, c'est scandaleux, ce chirurgien devrait retourner sur les bancs de l'école pour réapprendre le rôle essentiel des cornets pour la respiration et pour lire , et se documenter sur la littérature scientifique ORL , je l'invite également à lire les articles de Kern , Moore, Scheithauer, etc à ce sujet...2question :comment en 2016, peut on pour une simple sinusite chronique allergique ,peut on pratiquer en une opération :une ethmoidectomie bilatérale totale(donc une turbinectomie moyenne radicale),une septoplastie et une turbinoplastie av radiofréquence sur les cornets inférieur ?Ça dépasse l'entendement !!!!Scandaleux Enfin , le fait de dire que ce sont ,je "les synéchies qui sont responsables de vos symptômes "montrent que celui ci est doublement responsable ,étant donné que les synéchies sont des complications post opératoires dues à l'acte chirurhical !!!!Scandaleux , honteux!!!!!

Stephy 06/10/2017 21:37

Bonjour je souffre moi meme du SNV depuis 1 an je suis vraiment choquee comment peut on faire cela encore actuellement bousiller des existence c est inimaginable :( ce boucher devrait etre enfermé pour avoir fait cela. Restons solidaire je vous souhaite beaucoup de courage ne perdez surtout pas espoir