Témoignage de Jonathan (France)

14 Septembre 2016 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

   Je m'appelle Jonathan. En octobre 2013, je consulte un orl suite à des douleurs répétitives du coté gauche du visage (orbite et pommette).

Ce dernier me fait une endoscopie qui est normale à droite mais impossible à réaliser à gauche car ma cloison nasale est complètement déviée. (Je n'ai plus qu'une narine quasiment).

Je souligne que tout le monde a la cloison nasale déviée mais ceci n'entraîne aucune pathologie. Ce que je sais en revanche, c'est que ces opérations pratiquées fréquemment, servent bien souvent à payer les vacances des orls...

Je passe donc, un scanner montrant un kyste (formation polypoïde due a un épaississement de la muqueuse) dans le sinus gauche responsable de mes douleurs, de ma cloison très déviée et d'une hypertrophie très marquée du cornet, du côté opposé. (Logique, puisque le cornet a augmenté afin de combler l'espace beaucoup plus important du coté droit).

 

En novembre 2013, je suis opéré d'une méatotomie moyenne gauche pour polypectomie.(retrait du gros polype à gauche), septoplastie et turbinectomie inférieure droite.(Ablation du cornet droit).

Le chirurgien m'expliquant au préalable que c'était comme un ''nettoyage'' en me montrant

«la grosse tache» sur le scanner représentant mon cornet droit et me disant : «je vais nettoyer un peu ici !».

 

Après l'intervention, dans ma chambre, au réveil, le chirurgien me confirme que c'était bien

un kyste (ça aurait pu être autre chose...) et me précise qu'il «a enlevé le morceau d'os qui gênait et que je vais mieux respirer maintenant».

 

Je n'y prête d'abord aucune attention, je lui fais confiance, je pensais surtout aux douleurs que j'avais plutôt qu'à ma respiration...

Depuis ,ce praticien est en retraite, je l'ai même appelé chez lui lors d'une nuit d'insomnie,

après avoir compris de quoi je souffrais, en attendant le scanner, je voulais en savoir davantage et le plus vite possible... Je lui ai alors demandé si il avait fait une ablation totale?(Je croyais à cette époque, que seule une ablation totale provoquait le Syndrome du Nez Vide..).

 

Voici ce qu' il me répondit : "Non, c'est interdit ! Je n'ai jamais retiré la totalité d'un cornet dans ma carrière et j'ai toujours fait attention d'en enlever le moins possible». (C'est bien la preuve que cette opération est dangereuse et que les orls le savent ! En tous cas, lui, il savait puisqu'il m' a tout de suite parlé de rhinite atrophique...).

 

Après l'opération, les symptômes suivants se sont progressivement installés :

 

Infections orl fréquentes, sécrétions purulentes jaunes plus ou moins importantes mais constantes du coté droit, narine droite presque toujours totalement bouchée, contrairement à avant l'opération, m'obligeant à utiliser des décongestionnants permettant de faire passer l'air.(Narine qui s'est débouchée progressivement et très lentement sur 2 ans).

 

Sur mon scanner récent, il me manque les 2/3 antérieur du cornet droit, (c'est à dire la tête

du cornet : la partie la plus importante puisqu'elle contient les récepteurs sensitifs, est en contact direct avec l'air extérieur inspiré, gère le volume du cornet qui gonfle et dégonfle en fonction des besoins et du cycle nasal et surtout permet de créer 50% de la résistance servant à respirer sans effort et inconsciemment).

Comme mon nez était de moins en moins bouché,j'ai cru que mon état s'améliorait.

Grave erreur : ce fut le début de mes souffrances parce que jusque là,c'était vivable...

Je faisais des lavages avec un pot Neti et ça allait plus ou moins, en sachant que quelque

chose pourtant n'allait pas mais que ça passerait avec le temps… Mais malheureusement il n'en fut rien.

 

Depuis cette opération,ma respiration est devenue anarchique !

Chaque jour, je subis mes journées sans pouvoir en parler à personne car seuls les gens atteints, peuvent comprendre...

 

Soit, j'hyperventile quand mon nez est trop ouvert, soit mon nez est trop fermé alors je respire mal. (Ce qui est quand même moins angoissant).

 

Les sécrétions de mucus jaune, vert a droite, sont devenues des croûtes purulentes de couleurs grises étranges... (Je remarque que la sécheresse nasale du coté droit, s'aggrave plus en hiver et que j' ai beaucoup moins de croûtes et d'odeurs fétides en été).

Quand la narine droite est trop ouverte, je sens le trou dans le nez. (J'ai compris depuis que ça correspond au morceau retiré...) 2 ans avant d' avoir cette sensation ! C'est angoissant

tout comme «cette sensation de vide nasal et d'avoir trop d'air qui passe...». Je me devais de raconter mon histoire, si des gens, près de Metz ou d'ailleurs, sont dans ce cas, n' hésitez pas à me contacter au 06 11 26 00 29.

 

Je me débrouille bien en anglais (surtout à l'écrit) et souligne que j'ai été étudiant en médecine jusqu'en pcem2. (Ce qui ne m'a pourtant pas empêché de me faire «avoir», j'ai ensuite suivi

une autre voie...).

 

L'ironie du sort c' est qu' il y a 10 ans, j' avais fait un stage dans le service de l'orl qui

m' a opéré et même assisté à l'une de ses opérations... C'est d'ailleurs pour cette raison que que je lui ai fait confiance, juste pour vous dire que je connais bien le langage médical mais c'est aussi le cas de beaucoup d'entre vous par la force des choses...

 

Courage à vous tous. Jonathan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article