Témoignage de Jesus harley jaimes Rodriguez (en espagnol + traduction française)

8 Septembre 2016 , Rédigé par SNV Publié dans #Témoignages

Soy sufridor de ens hace 5 años.
En 2011 el 04 de julio empezó mi enfermedad que hoy en día ninguno de mi familia cree que tengo
Ni compañeros ni amigos.

Fui operado como lo dije anteriormente el 04-07-2011
En el hospital de sant pau en Barcelona - Cataluña - España
Se me dijo que no habría ningún problema y que los efectos secundarios no eran de mayor riesgo sin saber lo que pasaba firme el documento de consentimiento informado
Pasé a cirugia
Y estuve 20 días de baja o incapacidad
Mientras se me retiraron los tapones ya que según los médicos que me operaron dijeron que tenía el tabique desviado y también una hipertrofia de cornetes
Gracias a Dios aún tengo creo por lo que he podido averiguar un 50 por cien de cornetes restantes

Mis síntomas empezaron una vez me fueron quitados los tapones 20 días después de la operación
Sequedad
Inflamación restante de la mucosa
Ardor
Mucho ardor y dolor sobre todo al aire frío o muy cálido

No poder desde hace 5 años tener una noche de un buen sueño reparador
No poder respirar en profundidad
Despertar como si no hubiese dormido nada
Y despertar en las horas de sueño cada 2 o 3 horas por la sequedad en mis fosas nasales y mi garganta
También tengo apnea de sueño
Y una calidad de vida disminuida

Tengo 32 años
Mi nombre completo es Jesús harley jaimes Rodriguez
Nací el 15-07-1984en San Antonio del tachira  Venezuela
Vivo en España hace 11 años. Y estoy pasando por una situación muy difícil en mi vida

Y una de las culpas es esta enfermedad producida por médico sin conciencia
Lo peor es que nadie nos cree
No tenemos ningún tipo de reconocimiento
O cura o ayuda

Jesus Harley Jaimes Rodriguez

Traduction française

Témoignage espagnol de Jesùs Harley Jaimes Rodriguez

 

 

Je souffre depuis 5 ans du Syndrome du Nez Vide. Mes problèmes de santé ont commencé à la suite de cette intervention chirurgicale, le 4 juillet 2011.

Personne ne croit et ne pense que je suis malade, pas même ma famille ni mes amis...

 

Le 04/07/2011 comme je viens de l'écrire, j'ai été opéré à l'hôpital St Paul à Barcelone en Espagne d'une septoplastie avec turbinectomie inférieure partielle. (Motifs : déviation de la cloison nasale, hypertrophie des cornets inférieurs et bouchons « dans les oreilles »).

 

A l'hôpital, les médecins orl m'ont certifié qu'il n'y aurait aucun problème, ni risque secondaire après cette chirurgie endonasale. Je leurs ai fait confiance, sans savoir ce qui se passait réellement et j'ai signé le consentement éclairé. A la suite de cette intervention, j'ai été arrêté 20 jours à cause des soins post opératoires.

Dieu merci, on ne m'a pas retiré la totalité de mes cornets inférieurs ! Heureusement, il me reste 50% de mes cornets … !

 

Mes symptômes ont commencé dès que « les bouchons » ont été retirés, soit 20 jours après les soins post-opératoires: sécheresse nasale, inflammation de la muqueuse restante, brûlure nasale intense et douleur forte à l'inspiration provoquée par l'air froid ou chaud non filtré, ni humidifié, s'engouffrant violemment dans mon nez.

 

Depuis 5 ans, je m'alimente difficilement. Depuis cette chirurgie, il m'est devenu impossible de passer une nuit correcte et respirer normalement. (Mon sommeil est perturbé et non réparateur). «C'est comme si je n'avais pas dormi de la nuit... »

Je me réveille continuellement toutes les 2 ou 3 heures la nuit à cause de la sécheresse et la soif et parce que je ne respire plus normalement. Je fais maintenant de l'apnée du sommeil et ma qualité de vie s'est dégradée.

 

J'ai 32 ans, je m'appelle Jesùs Harley Jaimes Rodriguez, je suis né le 15 juillet 1984 à San Antonio de Tachira au Venezuela. J' habite en Espagne depuis 11 ans et suite à cette opération , ma situation et ma vie sont devenues pénibles et difficiles.

 

Tout cette souffrance à cause du Syndrome du Nez Vide, cette maladie iatrogène provoquée par une inadmissible faute médicale… Le pire est que personne ne nous croit, nous victimes ENS. Nous ne sommes pas reconnus et personne peut nous aider, ni nous guérir...

 

 

Jesùs Harley Jaimes Rodriguez

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article